Vibrations d’une roue de turbine Francis de haute chute

La roue d’une turbine hydraulique Francis de haute chute est aplatie et possède des modes de vibrations comme ceux d’un disque. Lorsque la roue tourne dans l’eau, les ondes vibratoires se propageant dans le sens de la rotation et contre la rotation interagissent différemment avec l’eau. Il y a donc dédoublement des fréquences naturelles. Cela implique que le designer de la turbine doit redoubler d’ardeur pour identifier ces fréquences et s’assurer qu’aucun phénomène de résonance ne se produira sur la turbine en opération.
Cette tâche est maintenant (légèrement) simplifiée par le nouveau modèle analytique développé par Max Louyot dans le cadre de sa maîtrise en partenariat avec Andritz Hydro Canada, publié dans le Journal of Fluids and Structures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *